Le relais est pris chez EUROMARK

« Imaginer, concevoir et fabriquer » ; trois maîtres mots qui, depuis 1991, ont permis à EUROMARK de se faire une place dans le paysage du machinisme agricole au service de l’élevage. En élargissant constamment sa gamme, la petite entreprise familiale EUROMARK a grandi sans perdre son âme. Un travail de longue haleine mené avec persévérance par José Le Hir (fondateur de l’entreprise) et son épouse Catherine et dont les deux fils Olivier et Marc s’apprêtent aujourd’hui à assurer l’avenir, prenant ainsi le relais de leur père.

« Comme une évidence », une passation de pouvoir en douceur, expliquent-t-ils paisiblement. Pour eux en effet, s’en est une. C’est donc toujours en famille que cette entreprise et son savoir-faire se développeront. Olivier et Marc s’y préparent d’ailleurs depuis quelques années déjà, forts tout deux d’une expérience à tous les postes de travail, du montage en atelier à la conception des nouveaux modèles jusqu’au service après-vente.

L’entreprise qui compte une vingtaine de personnes s’est petit à petit affranchie de ses limites et assure depuis 2006 toutes les étapes de la fabrication, une volonté d’autonomie assumée, pour ne plus dépendre des sous-traitants et de leurs contraintes. “En fabriquant tout nous-mêmes, nous maîtrisons la qualité, les délais et les prix” constate José Le Hir. Tant et si bien que l’entreprise installée à Bédée en Ille-et-Vilaine ne dépend plus que d’elle et des commandes de ses clients via un réseau de 200 distributeurs en France et en Europe.

EUROMARK a su fidéliser ses clients, qui n’hésitent pas à renouveler leur ancienne machine par une EUROMARK. Cette fidélité à toute épreuve est un atout de taille et une source de réassurance pour les nouveaux patrons; conscients que l’élevage évolue vite et a besoin de nouveaux matériels, toujours plus sophistiqués et techniques, plus imposants aussi, pour répondre aux nouvelles exigences des éleveurs. “L’alimentation du bétail, c’est du sérieux. Une machine en panne et c’est vite la catastrophe” dit Olivier Le Hir. Une éventualité à laquelle il répond avec l’assurance du chef d’entreprise en rejetant l’idée même d’une panne.

« Nous faisons des machines fiables et robustes » ; plus qu’un argument de vente, c’est un passeport pour l’avenir.

Paul JEGAT

TERRA – n°529 du 15/04/2016 – page 32 FIRME